Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Retrouvez-nous sur scène...

Juste de l'autre côté

Au festival de Rouen-Normandie du livre jeunesse

Les 2, 3 et 4 Décembre 2016

http://www.festival-livre-rouen.fr/

 

 

Recherche

Contacts

logotheatre

 

Studio de travail

15 bis rue Dumont d'Urville 14000 Caen

  

Email

theatre-du-signe@wanadoo.fr

 

Site

www.theatredusigne.com

 

Téléphone

06.23.43.97.07

 

Collaborateurs artistiques
Sylvie Robe
Marco Bataille-Testu

 

Diffusion

Hélène Ardit

06 13 06 10 91

 

Service civique communication

Adèle Maestrali

 

 

 

logoEdition

Collaborateur artistique
Sylvie Robe

 

Email

editions.faismoisigne@gmail.com

 

 

 

Facebook

www.facebook.com/pages/Association-du-signe/165355918371

 

 

14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 14:56

Sylvie ROBE
sylvierobe@wanadoo.fr
Responsable artistique du Théâtre du Signe
Auteur - comédienne

RESPONSABLE ARTISTIQUE ET PEDAGOGIQUE

2005-2004 
Anime des ateliers d’écriture pour des enfants de collège, de classes maternelles et primaires
Élaboration du projet « l’escargot n’a pas froid aux yeux surtout quand il est amoureux
Poursuit le travail pédagogique avec l’Orchestre, Ensemble instrumental de Basse-Normandie
2004-2003   
Anime des ateliers d’écriture à la Maison d’arrêt de Caen
2003-2002
Conçoit et coordonne un programme pédagogique en direction des écoles primaires pour l’Orchestre, Ensemble instrumental de Basse-Normandie
2001-1997
Secrétaire générale du CDNEJ Le Préau (Centre Dramatique National pour le jeune public)
Mise en œuvre de lectures musicales pour les musées, bibliothèques, lieux du patrimoine.
1997
Projet d’étude pour la mise en place d’un festival et d’un institut Théâtral dans le cadre de la formation : Certificat européen en administration de Projets culturel Bruxelles.
1996
Communication relation publique Papillon Noir théâtre
1992 - 1991
Création du théâtre du Signe
1987
Relations publiques théâtre en seine, festival d’Avignon, théâtre Samovar Paris

AUTEUR

2007-2006   
« Les secrets  d’Adélaïde », commande du Musée de Normandie,
« Les petites absences » en cours d’écriture,
« Le pêcheur de sons », conte musical
2005-2004    
« l’Escargot n’a pas froid aux yeux surtout quand il est amoureux »
2004-2003   
« L’arbre à musique ou les aventures de Séraphine » conte musical pour l’Orchestre, Ensemble instrumental de Basse-Normandie,
« Les Voix sans soif »
2003-2002   
« La poupée de Lola » conte musical pour la Maison de la musique Hérouville Saint-Clair
2002-2001   
« Histoire de Petit Paul » pour le Théâtre du Signe
« Odes au père mort, notes et gammes, états d’âme » , poésie

COMEDIENNE

2006-2005   
In « L’Escargot n’a pas froid aux yeux,surtout quand il est amoureux
In « Les secrets d’Adélaïde »
2005-2004   
In « L’Arbre à musique ou les aventures de Séraphine »
2003-2002   
In « Histoire de Petit Paul »
In « Ensorcelée de Barbey d’Aurevilly » rôle de Jeanne Madelaine
1992-1991   
In « Lettres Portugaises » de Guilleragues, rôle de Marianne
Repost 0
Published by Sylvie Robe - Marco Bataille-Testu - dans Qui sommes nous
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 16:13




Marco BATAILLE-TESTU
Codirecteur du Théâtre du Signe
Comédien – Metteur en scène

marcobt@wanadoo.fr


Itinéraire

Très tôt Marco quitte les bancs de l’école avec en tête le grand rêve de naviguer. Il se retrouve dans la marine qui ne correspond pas tout à fait à l’idée qu’il se faisait du voyage en mer. Il troque alors planches des ponts des navires pour celles des théâtres. Sa rencontre avec le Théâtre d’Ostrelande sera décisive, durant une dizaine d’années. Il sera comédien dans nombre de créations.

« Arsenic et vieilles dentelles » de Joeph KESSERLING
« Salomé » d’Oscar WILDE
« L’Arbre des tropiques » de MISHIMA
« La buanderie » de David GUERDON
« Bruits dans la ville » de Jean TARDIEU
« Les carnets de Junko » de François. CERVANTES
« Le chapiteau des tentations » Gustave Flaubert


1991

Cofondateur du Papillon Noir Théâtre avec Charly Venturini, il est administrateur et développe plusieurs projets de formation longue durée aux métiers du spectacle. En parallèle, il se sera comédien dans des spectacles mis en scène par Charly Venturini:

« Le premier » Israël HOROVITZ
« Très ou la danse du Bagual» Gustave FLAUBERT
« Bouvard et Pécuchet » Gustave FLAUBERT
« Club » OENSBRÖ
« Opéra Candide » VOLTAIRE
« Yerma » Garcia LORCA Théâtre des Chimères
« Monsieur bonhomme et les incendiaires » Max Frisch Mélodie Théâtre
« Te hakamanu » Théâtre du Signe


2000

Le nouveau millénaire l’amène à prendre un nouveau tournant, à la surprise générale, il reprend le chemin de l’école, met les bouchées doubles et DESS en obtient un administration des entreprises. Parallèlement, Il joue dans :

« Sans famille » MALOT mise en scène E.de DADELSEN Théâtre du Préau CDNJE
« La double inconstance » MARIVAUX, mise en scène Annie PICAN Théâtre de la Rampe
« Prométhée enchaîné »  BAUCHAUD, mise en scène Benoît THEBERGE Zéro Théâtre


2003

Il devient co-directeur du Théâtre du Signe avec Sylvie ROBE après avoir soutenu cette équipe de manière informelle durant plusieurs années. Particulièrement intéressé par l’apport des nouvelles technologies dans le spectacle vivant, il suit une formation d’acteur sur l’interaction entre acteur et machines sous la direction de Daniel DANIS.


Il signe sa première mise en scène avec « L’Escargot n’a pas froid aux yeux surtout quand il est amoureux". Il travaille actuellement à l’élaboration de la prochaine création du Théâtre du Signe : « Les petites absences » tout en poursuivant sa carrière de comédien, dernièrement avec le Théâtre du Globe, dans Richard III


 

Repost 0
Published by Sylvie Robe - Marco Bataille-Testu - dans Qui sommes nous
commenter cet article
11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 15:47

NOS OBJECTIFS


• Produire du sens hors des stéréotypes que véhiculent la télévision, les publicités, les codes sociaux mais aussi le risque de normalisation du système éducatif'.

• Provoquer des émotions, des sensations d'ordre esthétique et philosophique, ludique et physique.

• Chercher comment et avec quels outils le spectacle vivant rend compte et interroge notre condition d'être humain vivant aussi dans un espace mental, imaginaire et symbolique.

• Ouvrir et questionner plutôt que répondre. Arpenter le champ poétique, semer, labourer, contempler, cueillir et partager les récoltes.
Repost 0
Published by Marco - dans Qui sommes nous
commenter cet article
18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 12:33
Le Théâtre du Signe, association loi 1901, est co-dirigé par Sylvie Robe (auteur et comédienne) et Marco Bataille-Testu, ( metteur en scène et comédien). Chaque création du Théâtre du Signe prend son ancrage dans le désir de se "coltiner" à telle ou telle question existentielle et de trouver la forme et les moyens propres à développer les enjeux de cette question auprès des enfants en produisant non pas une réponse univoque, mais bien plutôt, par le biais de l'imaginaire et de la poésie, un faisceau lumineux éclairant l'espace possible et la mise en jeu de ce questionnement. Avec Histoire de petit paul (2003), il s'agissait de prendre à bras le corps les questions de la solitude et de la quête d'identité : Comment se construit-on en prenant conscience d'être séparé de, de devoir affronter seul certaines étapes de la vie et comment, dans cette quête parfois douloureuse, les rencontres et le partage peuvent aider à grandir. Avec L'Escargot n'a pas froid aux yeux, surtout quand il est amoureux, (2005), nous avons cherché à interroger les thèmes de l'origine, de la mémoire et de la transmission, en poussant encore plus loin la démarche artistique initiée dans les créations précédentes puisque nous ne partions plus d'un texte pré-écrit, mais d'un travail d'élaboration collectif des différents matériaux nécessaires à la création. Ainsi, au fur et à mesure de rencontres et de résidences de travail, un musicien, une auteure, une danseuse, un plasticien, un metteur en scène ont cherché, mis en résonance des propositions, chacun à partir de son mode d'expression. De ces fragments, quêtes, esquisses, ébauches, sont nés des mouvements, des musiques, des textes, des images qui se sont contaminés et ont révélé des personnages et des bribes de leurs histoires. Peu à peu, sous l'oeil du metteur en scène, les personnages ont pris corps et l'histoire a trouvé forme. Dans sa prochaine création, le Théâtre du Signe souhaite poursuivre et développer ce processus de travail, permettant de confronter diverses formes d'expression artistique -langages archaïques et technologiques- au service du surgissement poétique et du questionnement philosophique. C'est cette fois-ci à partir de cette drôle d'affaire qu'est l'absence (absence de l'autre, absence à soi-même, absence intermittente ou définitive...), que le Théâtre du Signe poursuivra son petit bonhomme de chemin. Parallèlement à la production et à la diffusion de ses créations, le Théâtre du Signe mène un travail de pédagogie et de formation en partenariat avec l'éducation nationale, l'I.A.E, la C.C.I dans le cadre d'ateliers de jeu dramatique et d'écriture. Par ailleurs, il organise des lectures musicales autour d'oeuvres littéraires ou picturales
Repost 0
Published by Marco - dans Qui sommes nous
commenter cet article