Présentation du théâtre du Signe

Le Théâtre du Signe, association loi 1901, est co-dirigé par Sylvie Robe (auteur et comédienne) et Marco Bataille-Testu, ( metteur en scène et comédien). Chaque création du Théâtre du Signe prend son ancrage dans le désir de se "coltiner" à telle ou telle question existentielle et de trouver la forme et les moyens propres à développer les enjeux de cette question auprès des enfants en produisant non pas une réponse univoque, mais bien plutôt, par le biais de l'imaginaire et de la poésie, un faisceau lumineux éclairant l'espace possible et la mise en jeu de ce questionnement. Avec Histoire de petit paul (2003), il s'agissait de prendre à bras le corps les questions de la solitude et de la quête d'identité : Comment se construit-on en prenant conscience d'être séparé de, de devoir affronter seul certaines étapes de la vie et comment, dans cette quête parfois douloureuse, les rencontres et le partage peuvent aider à grandir. Avec L'Escargot n'a pas froid aux yeux, surtout quand il est amoureux, (2005), nous avons cherché à interroger les thèmes de l'origine, de la mémoire et de la transmission, en poussant encore plus loin la démarche artistique initiée dans les créations précédentes puisque nous ne partions plus d'un texte pré-écrit, mais d'un travail d'élaboration collectif des différents matériaux nécessaires à la création. Ainsi, au fur et à mesure de rencontres et de résidences de travail, un musicien, une auteure, une danseuse, un plasticien, un metteur en scène ont cherché, mis en résonance des propositions, chacun à partir de son mode d'expression. De ces fragments, quêtes, esquisses, ébauches, sont nés des mouvements, des musiques, des textes, des images qui se sont contaminés et ont révélé des personnages et des bribes de leurs histoires. Peu à peu, sous l'oeil du metteur en scène, les personnages ont pris corps et l'histoire a trouvé forme. Dans sa prochaine création, le Théâtre du Signe souhaite poursuivre et développer ce processus de travail, permettant de confronter diverses formes d'expression artistique -langages archaïques et technologiques- au service du surgissement poétique et du questionnement philosophique. C'est cette fois-ci à partir de cette drôle d'affaire qu'est l'absence (absence de l'autre, absence à soi-même, absence intermittente ou définitive...), que le Théâtre du Signe poursuivra son petit bonhomme de chemin. Parallèlement à la production et à la diffusion de ses créations, le Théâtre du Signe mène un travail de pédagogie et de formation en partenariat avec l'éducation nationale, l'I.A.E, la C.C.I dans le cadre d'ateliers de jeu dramatique et d'écriture. Par ailleurs, il organise des lectures musicales autour d'oeuvres littéraires ou picturales
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Association du signe -  Hébergé par Overblog